UN QUARTIER FRANCAIS

Invité depuis 2019 à l’initiative des habitant·es du quartier Degroote réuni·es en Conseil Citoyen, je me suis attaché à dresser un portrait à la fois documentaire et poétique du quartier et de ses résident·es. Comme quelques 480 quartiers populaires en France abritant deux millions d'habitants, le quartier Degroote en périphérie de Dunkerque, soumis à un Nouveau Plan National de Renouvellement Urbain (NPNRU), est voué a disparaître dans les prochaines saisons pour laisser la place à un nouveau quartier. Durant presque cinquante ans, ses habitant·es y ont projeté leurs vies, se sont installé·es en ménage, ont fait des enfants, ont partagé le voisinage. Aujourd'hui, leur existence est intimement liée aux murs qui les ont abrités durant de nombreuses années. Ensemble, il ont fait le quartier et sont le quartier. En quête d'éléments intimes, ordinaires, poétiques, je tente de mettre en évidence la relation Homme-bâti, l'attachement aux racines à travers les récits de vies de ses occupant·es. Me faisant collecteur de leur mémoire, je documente également l’effacement progressif du quartier tout en mettant en lumière celles et ceux qui vivent dans l’ombre et dans les plis des politiques d’urbanisation.

Un projet porté par le conseil citoyen de Téteghem Coudekerque-Village et Le Chateau Coquelle (Centre Culturel, Dunkerque)